HANOUNA EST DIABLEMENT EFFICACE

Bouffon ou génie ? Précurseur ou copieur ? Qui est réellement Cyril Hanouna ? Pourquoi suscite-t-il autant d’intérêt. Adoré ou détester il n’y a pas d’entre-deux. Il ne laisse personne indifférent.

La marque Cyril Hanouna est aujourd’hui devenue incontournable. Que ce soit sur un média plus ancien comme la télévision ou sur des médias plus récents comme les réseaux sociaux. Qu’est-ce qui fait l’ADN du succès de cet animateur contesté ?

Quels ingrédients sont réunis pour concocter la secrète sauce Baba comme l’appelle ses plus fidèles fans ?  Aujourd’hui, on va se pencher sur le cas de l’animateur star de C8. On va aller chercher dans les entrailles de sa personnalité pour comprendre comment il est arrivé à un tel niveau de succès.

Le but de ces articles est d’analyser en détail le succès d’entrepreneurs ou de personnalités pour en tirer l’essence afin de l’adapter à notre propre business. Ce qui est très surprenant avec Cyril Hanouna, c’est que son parcours est plus celui d’un looser que d’un winner et pourtant …

VACHES MAIGRES

Avant d’arriver tout en haut du paysage audiovisuel français, Cyril Hanouna a connu une très longue traversée du désert.

Il a débuté comme stagiaire en 1997. Puis, il écume les plus grandes chaînes télé. TF1, France 2, France 3, M6, D8, France 4… Et également de nombreuses radios comme, Fun Radio, Rire et Chansons, RTL, Virgin Radio et Europe 1. Il s’essaie à tout mais ne réussit rien. Il est partout mais pas vraiment quelque part.

À chaque fois c’est toujours la même chose. On le remercie et il doit passer à autre chose. Animateur radio, animateur télé, comique, jeux télévisés, caméra cachée, rien n’y fait. Cyril Hanouna reste dans l’ombre.

Sortant de la chaîne Comédie ! de Dominique Farrugia, connu pour avoir un très petit budget pour faire un maximum de choses, il pense enfin voir que son heure arrive lorsqu’on lui offre la possibilité de prendre la suite de Michaël Youn pour le Morning Live sur M6 en 2003. Seulement quelques mois plus tard, c’est un échec retentissant. Un énième coup d’arrêt pour la carrière de Cyril Hanouna. Tout le monde pense qu’il est fini. Lui le premier.

Dans les couloirs des chaînes télévisées, Cyril Hanouna traîne une mauvaise réputation. On dit de lui qu’il est trop trash, qu’il ne réussit rien. Les caméras cachées qu’il a faites à l’époque de Comédie !, où il pouvait se retrouver nu à l’antenne, ne parlent pas en sa faveur.

Ce que Hanouna ignore à ce moment-là, c’est que ces caméras cachées seront la pierre angulaire de l’édifice de son futur succès. Il y apprend l’improvisation avec très peu de moyens. Ce qui lui permettra de rebondir sur n’importe quel sujet. On le verra en détail dans la suite de cet article.

Jusqu’à 30 ans, il est encore logé chez ses parents qui lui donnent de l’argent tous les mois pour l’aider. Il traverse une longue période de 10 ans sans se trouver réellement. Ce qu’il n’a pas encore compris, c’est qu’il essaie de rentrer dans les chaussures d’un autre.

Lorsqu’il reprend l’émission de Michaël Youn, il essaie de faire comme lui. Sauf qu’il n’est pas lui.

Voici les quatre étapes avant de créer votre image de marque. On y passe tous, alors autant en avoir connaissances :

  •  La phase chien, 
  •  La phase singe,
  •  La phase mouton
  • et la phase renard.

La première étape, celle du chien, consiste à découvrir un nouveau Monde, à être ébloui par toutes les possibilités qu’il propose. C’est lorsque vous lancez votre business. Vous êtes très enthousiaste, en ne voyant pas les inconvénients. Je l’ai appelé la phase chien parce que je la compare à un jeune chiot qui arriverait dans un magasin de croquettes. Il voit toute une panoplie de choses pour le rassasier. Il devient fou ne sachant plus où donner de la tête, ou plutôt de la truffe. Alors qu’en réalité, on ne peut pas acheter l’intégralité de toutes ces croquettes et surtout il faut passer à la caisse.

Arrive ensuite la phase singe. En observant ce qu’il se passe autour de nous, nous en adoptons les mêmes codes, quitte même à singer ce que nous apprécions. C’est la phase dans laquelle est Cyril Hanouna à ce moment précis avec le Morning Live. Il s’est mis à singer ce qu’il pense pouvoir fonctionner sans vouloir créer son propre mouvement.

Puis arrive la troisième phase, la phase mouton. Phase très délicate puisqu’à ce moment-là, l’entrepreneur se rend compte qu’il faut qu’il s’éloigne des autres, afin de créer sa propre communauté, son propre style, son propre mouvement. En général, beaucoup d’entrepreneurs arrêtent à cette phase là, parce que c’est une phase très délicate. Il faut se remettre en question. « Comment ça se fait que cela ne fonctionne pas alors que je copie des personnes pour qui cela semble fonctionner. »

Et arrive enfin la dernière phase, la phase du renard. Vous aurez compris l’allusion au logo de mon site et de ma chaîne YouTube, le Disrupteur. Vous devenez un renard beaucoup plus malin qui a créé ses propres codes, sa propre marque, sa propre manière de s’exprimer, ainsi que son mouvement.

Il arrive tout de même à rebondir en animant d’autres émissions. A trop jouer l’animateur souriant, avec une belle coiffure, bien rasé, ce n’est pas lui.

Hanouna imite ce qu’il voit, il devient ce qu’il imite mais il n’est pas la bonne personne au bon endroit et au bon moment.

Cyril Hanouna se pose des questions. Il est à deux doigts de renoncer. Hanouna est dans le Dip. Il est entré dans une phase d’apprentissage qui lui permettra par la suite, s’il continue bien sûr, de toucher à son objectif. Au début de la création, nous sommes tout en haut de la courbe. C’est exactement ce qui se passe avec la phase chien dont j’ai parlé précédemment. En gros, nous sommes ultra-motivés. C’est comme un repas du jour de l’an où tout le monde prend de bonnes résolutions et quelques semaines plus tard, très peu les ont mises en œuvre et encore moins atteindront les objectifs qu’ils se sont fixés. Juste après cette phase très enjouée, arrive le creux.

À ce moment précis,  il y a deux solutions :

La première, de se dire : “OK ! Je suis ici dans ce creux mais je suis prêt à continuer même si cela va être difficile d’atteindre mon objectif qui pourra être atteint à plus ou moins long terme.

Autre cas de figure, se dire que c’est trop difficile, qu’il y a trop à faire par rapport à ce qui a déjà été effectué et dans ce cas là,  renoncer à son projet. Je tiens à préciser que ce n’est pas parce que l’on renonce que c’est un échec.

Toute la phase d’apprentissage permet d’accumuler du savoir afin de le mettre en pratique pour un autre projet. Si vous voulez en savoir plus sur le DIP, je vous invite à lire le livre de Seth Godin qui reprend l’intégralité de cette théorie. Tout ce travail en amont, et les échecs accumulés par Cyril Hanouna sont le terreau fertile qui fera germer TPMP.

Cyril Hanouna à l’idée d’une émission nommée “Touche pas à mon poste” qu’il veut animer sur France 4. Le précédant jeu qu’il a animé, « La porte ouverte à toutes les fenêtres » était les prémices de TPMP, sauf que le concept était légèrement différent puisque « Touche pas à mon poste », c’est la télévision qui regarde la télévision.

Le Jeudi 1er avril 2010, à 22h40, commence l’aventure « Touche pas à mon poste ».

L’émission parle de ce qui se passe à la télévision de manière décontractée. Cyril Hanouna sent qu’avec ce concept, il tient quelque chose de différent. En 2012, il signe un contrat annuel de 19 millions d’euros avec la chaîne D8 et passe en quotidienne. Très rapidement, il fait des scores d’audiences remarquables. En septembre 2016, D8 devient C8, appartenant au groupe Canal+. Fort d’audiences record pour une chaîne de la TNT, Cyril Hanouna a enfin réussi son pari. Il signe un contrat faramineux de 250 millions d’€ sur 5 ans soit 50 millions par an avec le propriétaire du groupe Canal, pour produire son émission TPMP ainsi que plusieurs autres programmes. Mais Cyril Hanouna nous a menti sur une chose. Tout ce qu’il a fait, c’était du « déjà vu ».

UNE ASSOCIATION DE BRIQUES

Comme le dit très bien Cyril De Sousa Cardoso, expert en innovation et en créativité, l’innovation est une association de briques, et Cyril Hanouna a assemblé diverses briques déjà présentes dans le paysage audiovisuel français mais pas que. Ah ! j’oubliais ! J’ai interviewé Cyril De Sousa Cardoso sur les grands principes de l’innovation et la créativité pour l’entrepreneuriat. Voilà ce que pense Mai Anh qui a commenté cette interview : « Merci beaucoup pour cette conversation passionnante sur l’innovation et la créativité ! Je dois prendre des notes car il y a beaucoup d’idées intéressantes. Bravo ! »

Allez lire cet article ! C’est du petit lait pour toutes les personnes qui souhaitent faire fonctionner la créativité dans leur business.

Cyril Hanouna ne renie pas son affiliation cathodique. Il répète à longueur d’émission qu’il adore Patrick Sébastien.

De 1992 à 1994 sur TF1, Christophe Dechavanne anime « Coucou c’est nous ». Cette émission qui était un grand bordel organisé, était une sorte de TPMP avant l’heure. Cyril Hanouna a toujours revendiqué sa filiation avec Christophe Dechavanne pour ce style d’émission

Cyril Hanouna est donc une fusion moderne de Patrick Sébastien et de Christophe Dechavanne, tous deux anciens animateurs stars de télévision.

Il a assemblé différents éléments afin de créer un type de programme innovant. Il jongle entre humoriste, scénariste, chanteur, acteur, chroniqueur, producteur télé et animateur radio.

Toutes ces différentes casquettes lui ont permis de connaître différents aspects du métier dont il a su tirer l’essence pour l’animation de TPMP. Il a travaillé sans le savoir le sujet pendant des années afin de faire de lui le leader de la télévision.

Tout cela existait déjà mais pas rassemblé dans une seule et même émission. La mise en scène de situation drôle, c’est Dechavanne, les trucs très écrits, c’est du Ardisson, le concept de bande, c’est du Ruquier et tout ce qui est clown c’est du Sébastien. Cyril Hanouna, c’est tout ça à la fois. C’est la fusion de différents éléments qui ont fait un personnage unique, dû à sa persévérance, son abnégation et sa culture de l’excellence par un travail acharné. Si aujourd’hui vous travaillez plus et mieux que la concurrence, à un moment donné, c’est mathématique, vous la dépasserez.

HANINNOVE


1 – MISE EN SCÈNE ET MISE EN ABYME

Cyril Hanouna a très bien compris que les rythmes de la vie à la télévision ont été changé depuis l’avènement d’Internet. Tout va beaucoup plus vite, avec plus d’excès. C’est ce qu’il s’évertue à faire en mettant en scène la vie, la tristesse, la haine, l’amour.

C’est une mise en scène de l’entre soi. L’équipe de chroniqueurs est comparée à une famille qui serait filmée durant ses engueulades et ses réunions de famille.

Hanouna va même jusqu’à partir en vacances avec toute son équipe et filmer les vacances pour les retranscrire en émission. C’est une mise en scène permanente. Leur vie privée est jetée en public pour être moquée par toute la communauté. C’est le cas pour Gilles Verdez qui fera sa demande en mariage sur le plateau.

On est dans la feuilletonisation de l’événement ou autrement appeler aussi télé-réalité. Elle a disruptée le paysage audiovisuel français. Tout a commencé avec l’avènement de la première émission de ce type Loft Story. J’en parle en détail dans “Loft Story, la télé-réalité a-t-elle tué la télévision ?”

Je vous invite à lire cet article pour voir comment vous pouvez faire la même chose sur votre marché en disruptant complètement les codes tout en étant en avance sur celui-ci.

Touche pas mon poste est à la base une émission de télé qui parle de la télévision sauf qu’elle  finit par être son propre sujet. C’est une émission autocentrée qui devient le propre objet de son regard. L’épisode de la gifle de JoeyStarr et Gilles Verdez en est l’exemple.

Dès le lendemain, Cyril Harouna sait tirer profit de la situation. Ses chroniqueurs ne souhaitent pas faire l’émission pour protester contre le comportement de JoeyStarr.

Qu’à cela ne tienne. Cyril Harouna animera l’émission avec des chroniqueurs issus du public, de parfaits inconnus. Tout bénef ! Il anime quand même l’émission tout en renforçant la relation avec son public. C’est magique ! Il dérape, ils font une émission où il parle de leurs dérapages. La boucle est bouclée.

2 – BORDEL ORGANISÉ ET DREAM TEAM

Garder un œil sur la concurrence, c’est bien, mais garder un œil pour faire quelque chose de différent c’est mieux.

Bien qu’ayant travaillé pour Arthur par le passé, Cyril Hanouna a su évoluer avec son temps. Alors que son concurrent principal, Arthur, marche en cercle fermé, il reçoit toujours les mêmes invités.

Cyril Hanouna décide d’aller chercher à l’extérieur de son cercle des personnes qui ajoutent une réelle plus-value à son émission. Si vous n’avez pas lu l’article sur Daft Punk, je vous invite à le faire. J’y parle de ce phénomène plus en détail. Si Daft Punk est devenu un groupe précurseur dans la musique électro, c’est justement parce qu’ils sont allés chercher des personnes différentes.

Mais encore plus fort que ça, Hanouna s’entoure de personnalités de qualité qui avaient été mises de côté avec le temps :

Benjamin Castaldi, animateur star de TF1, puis mis à l’écart, a été repris par Cyril Hanouna pour en faire un très bon chroniqueur.

C’est exactement le même cas avec Valérie Benaïm. Très bonne animatrice mise au placard par TF1 encore.

Pour aller plus loin sur ce point, je vous invite à regarder le film Moneyball avec Brad Pitt qui incarne un coach de baseball qui assemble toute une équipe avec uniquement des seconds couteaux. En analysant toutes leurs statistiques, il se rend compte que s’ils jouent ensemble, ils formeront une équipe parfaite.

Toute cette Dream Team navigue dans un gros bordel organisé.

On regarde l’émission de Cyril Hanouna parce qu’on se dit qu’il va se passer quelque chose de différent, quelque chose que l’on n’aura pas vu ailleurs, qui n’était pas prévu. En réalité l’émission est très bien préparée même si Cyril Hanouna est un professionnel pour sortir de la ligne directrice pour mieux y revenir. C’est une sorte de pied de nez aux émissions plus traditionnelles, plus lisses. C’est un rejet du conformisme audiovisuel.

3 – LA POLITIQUE DU PUBLIC

La secrète sauce de l’émission de Cyril Hanouna passe par sa relation avec son public. Il sait très bien utiliser l’interactivité des réseaux sociaux pour instaurer un lien direct et familier avec ses fans. Avec, à ce jour, plus de 6 millions d’abonnés sur Twitter, il est la personnalité la plus suivie, de la télé. Pendant l’émission, il s’appuie sur les tweets qu’il reçoit pour pouvoir communiquer avec les spectateurs. Ceux-ci participent à l’émission. Ils aident à sa conception. Hanouna lit les tweets, l’équipe réagit au tweet, et tout ça en direct. Il n’y a plus de barrière entre ce que vous voyez à la télévision et vous. Hanouna fait tout pour mettre le public au centre de son émission.

Ce lien très étroit avec le public n’échappe pas aux politiques qui sont sans cesse en quête de nouveaux partisans.

TPMP deviendra la première émission de divertissement à recevoir des hommes politiques. Jean-Luc Mélenchon voulant s’adresser aux jeunes, décide de parler directement sur C8 pour un entretien spécial avec Cyril Hanouna dans TPMP. Ils réuniront 709 000 téléspectateurs. “Jean-Luc Mélenchon : comment faire du neuf avec du vieux” est un article que j’ai publié sur mon site. Vous y verrez comment il a réussi à se créer une image jeune pour s’adresser un public jeune alors que globalement, ce sont plutôt de vieilles idées.

Cyril Hanouna ira même jusqu’à appeler le Président Emmanuel Macron en direct pendant son émission et aussi à l’interpeller à la sortie d’une de ses interviews.

Alors qu’il était très décrié et snobé, il devient un acteur majeur que tout le monde veut côtoyer du fait de sa notoriété. Évidemment, quand vous n’êtes personne, vous n’êtes pas intéressant. Quand vous devenez quelqu’un, vous devenez plus attrayant et cela même si vous avez la même idée tout le long.

POURQUOI ÇA FONCTIONNE ?

Qu’est-ce qui a fait que Cyril Hanouna est devenu un des hommes les plus puissants de la télévision française avec des piques à plus de 1,5 millions de téléspectateurs et notamment 12,7 % de parts d’audience pour les 15/34 ans ? Lorsqu’il était sur France 4, il était centré sur la télévision. Il a approuvé son concept pour ensuite l’élargir au plus grand nombre lorsqu’il est passé d’abord sur D8 puis sur C8. L’intérêt ici est de tester votre produit sur une toute petite partie de personnes voir si elles sont intéressées pour ensuite ouvrir au plus grand nombre.

Bon nombre de personnes font l’erreur d’ouvrir au maximum de personnes alors qu’ils ne l’ont pas testé sur une plus petite partie. TPMP a connu différentes phases. La première, le test du concept lorsqu’il était sur France 4. L’ouverture au plus grand nombre en passant sur D8, avec un changement de ton total avec beaucoup plus de blagues et de sketchs. Puis dernièrement Cyril Hanouna est revenu sur des sujets de fond avec plus de débats. Il recherche aujourd’hui plus de respectabilité. Il veut être un des acteurs incontournables de l’élection présidentielle qui aura lieu en 2022.

Cyril Hanouna démontre une abnégation sans faille. Il n’a jamais lâché l’affaire. Les échecs ont aiguisé sa soif de réussite. On lui a claqué la porte au nez à multiples reprises. Il a été au cœur de polémiques qui aurait pu le couler, mais il a toujours continué. Concernant la polémique on en parle juste après dans la partie “Sulfure et censure”.

Il a réussi à créer sa propre équipe et à remplacer les personnes sur le départ par d’autres personnalités très fortes. Des chroniqueurs comme Thierry Moreau ou Enora Malagré qui étaient là au début sont partis mais Cyril Hanouna a eu le talent de les remplacer par des personnes aussi intéressantes, voire même plus.

Bien qu’étant un spectacle permanent, l’émission est contrôlée de A à Z. C’est préparé avec une impression de spectacle. Hanouna est arrivé au bon moment. À un moment où la télé avait besoin de renouvellement, Canal+ était en mauvaise passe avec son grand journal, il y avait clairement une case à prendre.

Lorsqu’une idée arrive dans un bon contexte et que sa faisabilité est possible alors c’est bingo. J’en parle très souvent avec le schéma de la zone de création. Lorsque ces trois zones s’entrecroisent, on arrive à une zone de création qui permet d’innover sur son marché, de se différencier de sa concurrence.

L’émission est conçu en petite séquence afin d’être découpée et adaptée aux réseaux sociaux.

C’est une recherche de buzz constant.

TPMP cherche à cliver au maximum.

Tout va très vite et les interventions doivent être très courtes, très dynamiques pour une succession de Punch line. C’est donc plus un monde de la petite phrase qu’un monde sur le travail de fond. On en parlera dans la partie sulfure et censure.

L’émission passe par toutes les émotions on rit, on pleure, on est en colère. Ce qui permet d’accentuer le lien avec l’émission.

Allumer la télévision et voir Cyril Hanouna, c’est devenu une sorte de réflexe pour une personne qui rentre du travail et qui souhaite décompresser. C’est complètement vulgaire, mais ça se regarde à un moment où les familles se retrouvent, où elles mangent ensemble. En utilisant des expressions tunisiennes quitte à se rendre incompréhensible à de nombreux téléspectateurs. Il invente son propre langage. C’est ce qu’on appelle le wording. Créer son propre vocabulaire de marque à fin d’être identifiable avec ses propres mots. Par exemple, le jeu de TPMP « Eshkoun Adek » se traduit simplement par qui c’est celui-là. Jamais un animateur de télévision grand public à 1h de très grande écoute n’avait encore osé parler de cette manière. Ce qui est certain, c’est que ça le rend reconnaissable au premier coup d’œil alors que tout le monde le qualifiait de fou.

Avec ce type d’expression, il renforce le lien avec ses spectateurs jeunes même si à regarder de plus près Cyril Hanouna est bien loin d’être jeune. Cela peut comporter un risque au niveau de la communication. Si votre manière de communiquer et ce que vous incarnez n’est pas raccord avec votre cible, au bout d’un moment ça va coincer. Mais pourquoi Cyril Hanouna est-il toujours là ? Parce que c’est un bourreau de travail. Il ne s’arrête jamais. Aujourd’hui il est tout en haut mais il a gravi doucement les étapes.

Vous savez c’est un peu comme votre ami que vous croisez des années plus tard dans la rue et qui est devenu super musclé. Vous lui demandez mais comment t’as fait pour être super musclé. Tout simplement pendant que vous faisiez autre chose, lui s’entrainait tous les jours.

Le travail de fond est primordial. Lorsque je travaille des scripts de Vidéo, j’ai pour objectif de faire la meilleure vidéo sur le sujet. Cela prend énormément de temps. Mais cela en va de la qualité de mon travail. Si je souhaite être le numéro un je ne peux pas me comporter comme un numéro deux. Cyril Hanouna en est l’exemple. Il refusera même un pont d’or que TF1 lui proposera parce qu’il souhaite développer son idée sur la chaîne de la TNT.

Les grands leaders savent dire non.

À vrai dire la majorité du temps nous devons dire non pour nous consacrer de la meilleure manière possible qu’il soit à notre projet. Cyril Hanouna est un professionnel de la différenciation. Comment se comporte-t-il par rapport à sa principale concurrence Arthur ?

« Je n’ai pas de conseils ni de leçons à recevoir d’Arthur. Lui a fait de la téléréalité, moi je fais de la télé́ du “vrai”. Cyril Hanouna crée sa propre catégorie ce qui lui permet de se différencier de son plus grand rival. Le marché est saturé ? Créez votre propre catégorie puis étendez votre marché. Sa société de production est devenue une des sociétés télévisuelles produisant le plus de programme diffusé en France.

Une récente web-série documentaire, Influenceurs, une vie de rêve à Dubaï, le jeu « À prendre ou à laisser » ou des émissions consacrées aux stars de la téléréalité. Cyril Hanouna teste, regarde ce qui fonctionne, et décline ses produits. Beaucoup n’ont pas fonctionné. C’est normal.  C’est un écrémage autour du produit phare, TPMP. Un autre programme émerge, avec balance ton poste, qui ringardise totalement les émissions de débat tel que « on est pas couché présenté par Laurent Ruquier ». Nous avons vu la partie lumineuse de Cyril Hanouna, penchons-nous maintenant sur sa part d’ombre.

SULFURE ET CENSURE : LE GOUROU HANOUNA ?

Comme disait le célèbre Léon Zitrone :

« Qu’on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L’essentiel c’est qu’on parle de moi. »

Et ça Cyril Hanouna l’a très bien compris. Suite à un sketch jugé homophobe par le CSA, C8 sera lourdement condamné en 2017 avec une amende de 3 millions d’euros. Cette sanction est l’une des plus lourde jamais prononcée par le CSA. La réponse de Cyril Hanouna fut inattendue mais elle lui permet encore de faire parler de lui. Il tourne un clip pour la cause homosexuel.

Pour ce qui est de l’amende de 3 millions d’euros Cyril Hanouna répondra en direct avec une chanson dont il a le secret.

Il utilise l’humour et le second degré pour répondre aux attaques et aussi pour continuer à faire rire son public. Évidemment, sa réponse aurait moins de retentissement si il s’énervait. Il désamorce ainsi les attaques de ses opposants. Lorsque le journal Charlie hebdo la caricature en moustique qui suce le cerveau des téléspectateurs, Hanouna se déguise en moustique dans la rue pour distribuer le journal.

TPMP fonctionne un peu comme une secte avec son gourou (Cyril Hanouna), ses disciples (les chroniqueurs), ses codes, ses rites d’intronisation ou d’excommunication.

Tout cela fédère, une communauté fidèle prête à tout pour défendre son leader.

Des fanatiques nommé par Hanouna « les fanzOuzes ». Une telle ferveur est en général plutôt réservée aux chanteurs ou aux acteurs.

En télévision c’est la première fois qu’on voit ça. Certains chroniqueurs ont critiqués l’émission. Depuis, ils ont bien sûr été évincés puis crucifiés par la communauté.  TPMP vit avec son temps. L’émission doit être très rythmée et sans réel fond sur le traitement. Pas le temps.

C’est le même syndrome que YouTube avec les contenus jetables. C’est assez rare d’avoir un vrai contenu de fond.. 3 techniques pour avoir un business en 2022, 4 outils pour faire 1 million d’euros en moins de 20 minutes … et encore je suis sympa pour les titres. Quand les chroniqueurs ne se fondent pas dans le moule, ou trop sérieux en apportant trop de fond, ils sont rapidement évincés.

Rachid Arhab, ancien présentateur du journal de France 2 et ancien membre du CSA, en est un parfait exemple. Toujours très à-propos avec un travail d’analyse de qualité, il est jugé trop rigoureux dans une émission potache. Il déclarera « Je trouvais que sur certains sujets médias, nous n’en disions pas suffisamment, nous n’allions pas assez loin.» Sa dernière apparition dans l’émission était pour le conseil de classe de celle-ci. Les chroniqueurs jugent l’année de leur collègue. Rachid Arhab ne fut pas épargné par ses collaborateurs.

LE PHÉNOMÈNE BRITNEY SPEARS

Pour écrire cet article, j’ai dû regarder plusieurs heures de vidéo sur Cyril à Hanouna.

Le personnage ne laisse pas indifférent. Je pense sincèrement qu’on ne peut pas arriver à un tel niveau de succès sans abattre un gros travail et développer beaucoup de qualité.

Le succès arrive rarement par hasard. Ce qui est intéressant ici, c’est la manière dont il suscite autant la crispation.

C’est ce que j’appelle le phénomène Britney Spears. Depuis ses débuts au Mickey Mouse Club, Britney était l’enfant chérie de. Elle lance avec brio sa carrière de chanteuse et connaît un succès international. Elle est devenue une icône dont tout le monde parle. Dans les années 2000, elle traverse une véritable descente aux enfers avec ce fameux passage relayé dans tous les médias du monde où elle se rase le crâne.

Aujourd’hui, elle est sortie de cette passe et continue sa carrière. Nous aimons nous projeter sur des personnalités à succès. Lorsque Britney Spears commence sa carrière, on voit une jeune femme qui grimpe les échelons avec talent. Une fois devenu star, elle ne nous ressemble plus. Nous n’arrivons plus à nous identifier. Elle est trop éloignée de nous ce qui peut attiser un sentiment de colère voir de convoitises.

On n’aime plus la star parce qu’elle est devenue trop star. Lorsqu’elle chute et que l’on s’aperçoit qu’elle est comme nous, qu’elle a des difficultés, on peut se sentir à nouveau proche d’elle. Et dans ce cas là, on veut la voir s’en sortir, remonter la pente. Une fois qu’elle s’en est sortie, on est heureux parce qu’elle a traversé les mêmes épreuves que nous. Une ascension avec des difficultés.

Nous aimons voir des réussites mais nous aimons voir des personnes échouées. C’est dans notre nature profonde et c’est très difficile de lutter contre celle-ci.

Pour Cyril Hanouna, c’est la même chose. Lorsqu’il était sur France 4, il commençait à créer quelque chose d’intéressant. Une fois qu’il fait des audiences très conséquentes, nous attendons sa chute. À cela on peut y ajouter un simple calcul. Avec une audience de 100 000 personnes, et une estimation probable de 1% de Haters, vous aurez 1000 Haters. Un Haters c’est une personne qui déteste. Tirer du verbe hate en anglais qui veut dire détester, il désigne les personnes qui, en raison d’un conflit d’opinions ou parce qu’ils détestent quelqu’un ou quelque chose, passent leur temps à dénigrer. En multipliant cette audience par 10, vous multipliez également votre nombre de Haters par 10. Par effet de levier, on entendra plus leurs voix puisqu’ils seront beaucoup plus nombreux. 100 arbres qui poussent font moins de bruit qu’un arbre qui tombe. Taper sur Cyril Hanouna, ça fait vendre puisqu’il est très regardé. Et d’ailleurs, quand on regarde Cyril Hanouna, on est forcément bête. J’ai eu le même cas de figure quand je dis que j’apprécie la télé réalité. Souvent on me rétorque « comment ça se fait que quelqu’un comme toi qui est intelligent regarde la télé réalité. » Comme si une personne intelligente ne pouvait regarder que des programmes intelligents. Tout n’est pas tout blanc ou tout noir il y a aussi du gris, comme Michael Jackson. Hanouna Clive. Hanouna suscite l’émotion et donc la réaction. Grace au formidable algorithme de YouTube, je suis tombé sur des vidéos entières de détestation de TPMP avec des poncifs très simples du style … l’émission est nulle

Mais l’émission est nulle pour qui et pourquoi ? Si c’est si nul, pourquoi fait-elle autant d’audience ? Comme le symptôme Britney Spears dont je vous ai parlé juste avant, certaines personnes jubilent de l’échec d’une autre. Cette vidéo va même jusqu’à jubiler d’une prétendue baisse d’audience.

Cette jeune femme est emportée par la passion et ne réagit plus avec raison. Un simple petit tour sur sa chaîne YouTube suffit pour se rendre compte qu’elle fait la même chose qu’Hanouna en traitant de sujets divers et variés pour attirer l’attention. Nous vivons dans une société de l’émotion et non de la raison. Une marque, un business, se construit avec la raison et non l’émotion.

HANOUNA PRÉSIDENT

Il est maintenant temps de synthétiser le succès de Cyril  Hanouna afin de choisir les éléments qui vous paraissent les plus pertinents à appliquer pour votre propre entreprise.

  • Point numéro un, Cyril Hanouna a fait preuve d’une abnégation sans faille. Il a eu une traversée du désert très délicate et surtout très longue (quasiment 10 ans). Tous les entrepreneurs ont ces périodes de traversée du désert. Le doute fait entièrement partie du parcours entrepreneurial.
  • Second point, Cyril Hanouna a vraiment commencé à réussir lorsqu’il s’est rendu compte que copier ce qui existait (avec le morning live de Michaël Youn entre autre) ne pouvait fonctionner. À partir du moment où il a créé son propre univers, il a commencé à créer sa propre identité. Cet univers est appuyé par son propre langage, son wording. Ses propres expressions qui définissent sa marque. Il a également assemblé plusieurs briques qui existaient déjà. C’est un savant mélange de Patrick Sébastien, de Laurent Ruquier, de Thierry Ardisson, et de Christophe Dechavanne.
  • Une fois cette identité créée avec des éléments distinctifs reconnaissables au premier coup d’œil, Cyril Hanouna a travaillé plus que les autres et mieux que les autres. C’est la culture de l’excellence qui lui a permis la différence. C’est le troisième point.
  • Quatrième point, sa relation particulière avec son public lui a permis de fédérer une communauté fidèle et prête à tout pour le défendre.
  • Cinquième point, chercher à l’extérieur de son cercle a permis à Cyril à Hanouna de dénicher des personnes qui ont apporté une réelle plus-value à l’émission TPMP. Jetez un coup d’œil régulièrement sur ce qui est fait dans d’autres marchés que le vôtre. Il y aura des éléments qui ne seront pas adaptable mais d’autres qui le seront.
  • Point Numéro six, lors de son passage sur France 4, Cyril Hanouna a approuvé le concept pour ensuite l’ouvrir au plus grand nombre. Malheureusement, lorsque l’on commence une activité la tendance est de vouloir la faire exploser à la face du monde alors qu’il est préférable de d’abord tester le produit sur une petite audience pour pouvoir l’affuter en ayant des métriques fiables qui permettent de l’améliorer.
  • Dernier point, et non des moindres, la raison est supérieure à l’émotion. En aucun cas, les émotions doivent dicter les décisions d’un entrepreneur. Les émotions faussent le jugement. Elles peuvent engendrer des décisions irrationnelles. Qu’on aime ou qu’on le déteste, on ne peut que reconnaître que Cyril Hanouna a marqué un tournant dans le paysage audiovisuel français. À force de travail et d’abnégation, il est devenu une référence audiovisuelle.

Tout cela parce qu’il a compris qu’il ne sert à rien d’être l’énième copie d’une copie sinon vous vous transformez en photocopieur.

Retrouvez l’intégralité de cette analyse en cliquant sur la vidéo juste en dessous :

Comment devenir un leader innovant et créatif pour domminer votre marché grace à une image de marque unique
This is default text for notification bar